Pourquoi se repasser les mêmes réflexions en boucle toute une nuit?

Avez –vous déjà eu l’impression qu’il n’y avait pas d’issues pour vous sentir mieux? Avez-vous déjà eu l’impression qu’il n’y avait pas moyen de faire partir cet horrible sentiment qui était en vous? Un sentiment de stress et d’angoisse qui nous fait réfléchir toute la nuit avant de tomber de fatigue… Moi oui, quelque-chose de bien désagréable. Et on a beau avoir une super belle vie, ça arrive à tout le monde un jour de se sentir moins bien ou insécure.

Pour ma part, je suis une personne très positive, qui passe la majorité de sa vie avec le sourire. Mais comme tout le monde, j’ai des mauvaises passes. Des journées ou des semaines remplies d’événements qui me font sentir anxieuse, angoissée et stressée. Et quand ça arrive, c’est incroyable à quel point on peut se sentir pris au piège dans notre propre sentiment. Je crois que le meilleur remède quand ça arrive est le temps. Il faut se donner le temps de digérer ce que la vie nous envoie parfois. Mais mettons qu’on à pas toujours envie d’attendre! Alors j’ai fais une petite recherche pour m’aider à « feeler » mieux, et je vous partage les trucs que j’ai trouvé pour m’aider!

Faire de l’exercice.

On l’entend partout, c’est un classique, mais ce n’est pas pour rien. Il y a deux bonnes raisons de faire de l’exercice. Premièrement, pour prendre un peu de recul et avoir une vue extérieure de la situation. C’est plus facile de voir les solutions de cette façon. Deuxièmement, pour faire circuler le sang et sécréter des endorphines par la même occasion. Pourquoi? Parce que les endorphines, ou hormones du plaisir, sont reconnus comme étant un anti-stress naturel. C’est donc un médicament contre l’anxiété à consommer sans modération!
Bien sûr, tout ne sera pas parfait après avoir fait un peu de sport, mais c’est bien certain que ça peut aider à se calmer quand ça ne va pas.

Regarder un film.

Les films nous obligent à sortir un peu de notre petit monde et à lâcher prise, et ça c’est bien. Et la on a 2 choix. On peut écouter une comédie ou quelque chose de drôle pour autoriser à notre cerveau d’arrêter de penser, de se calmer et de rire! Ou alors, on peut écouter un film qui relate une situation semblable à la nôtre pour nous permettre de nous identifier et nous faire voir notre situation sous différents angles! Dans les deux cas, le film peut s’avérer plus bénéfique qu’on pense.

Supprimer les sources de caféine.

Comme on le sait tous, le café est un stimulant. Le problème c’est qu’en plus de nous réveiller, il amplifie aussi les sentiments comme la nervosité et l’anxiété par la même occasion. Donc, pour diminuer le stress, on peut diminuer toutes les sources de caféine telles que le chocolat, les boissons gazeuses, le thé, le café bien sur, ainsi que toutes les boissons qui contiennent du guarana. Parce qu’on y pense pas, mais le guarana est la plante connue qui contient le plus haut taux de caféine au monde! Et on en retrouve dans certaines liqueurs, certains jus de fruits et plusieurs boissons énergisantes aussi c’est sur. Alors faire attention à ça peut aider.

Tenter d’améliorer son sommeil.

Mieux dormir pour être plus en forme durant la journée, avoir plus d’énergie pour faire face au quotidien et donc se sentir moins nerveux ou anxieux. Pour avoir plein de petits trucs pour mieux dormir, vous pouvez aller voir mon article :

Essayer d’améliorer nos habitudes de vie.

Établir une meilleure structure de vie et un rythme de vie plus sain en tentant de faire de petits changements simples comme manger mieux, bouger plus, se coucher plus tôt, etc. Parce que je trouve que chaque fois que mon corps est plus en forme, mon cerveau et mon moral le sont plus eux aussi!

Éviter de s’isoler.

Je suis la première à avoir envie de rester seule et en petite boule dans mon lit quand il y a quelque chose qui ne va pas haha, mais je sais que c’est contraire à ce qu’il faut faire. Alors je fais tout ce que je peux pour sortir malgré tout, aller voir des amis, de la famille et continuer à aller travailler. Des fois, même si on est à la limite au bord des larmes, croiser des gens et parler de tout et de rien avec eux peut nous faire en plus de bien qu’on pense. Ça aide à sortir de son petit monde un peu et à se rendre compte qu’il y en a beaucoup qui ont déjà vécus des choses semblables à nous. Ce qui peut se trouver à être réconfortant.

Accepter qu’on se sent anxieux.

En d’autres mots, ne pas fuir le sentiment d’anxiété et de stress qu’on ressent. Parce que oui oui, c’est normal de ne pas toujours se sentir super top shape, même si on vit dans une société un peu orgueilleuse pour l’admettre! Vivre à fond notre sentiment d’inconfort pendant quelques minutes peut éviter de le vivre juste à moitié sur une bien plus longue période. Et on s’entend, tenter d’ignorer ce qui ne va pas quand on sait très bien que ça ne va pas ne risque pas d’améliorer grand-chose!

Se concentrer sur le problème pour pouvoir le cerner.

Écrire et décrire ce qui ne va pas. Prendre le sujet qui nous fait trop penser et écrire toutes les raisons et les craintes, aussi petites soient-elles, qui nous habitent à ce sujet. Ensuite, une fois que la question est parfaitement cernée, écrire des idées qui pourraient potentiellement améliorer la situation. Le simple sentiment d’espoir que ça peut générer de faire cet exercice m’a toujours beaucoup aidé à me calmer.

Ensuite, se concentrer sur ce qui va bien.

Je crois qu’on à trop souvent tendance à s’en tenir à ce qui va mal! Même si on trouve que ça va ben mal, il reste toujours des choses qui vont bien, et des fois on oublie d’être reconnaissant pour ça. Il faut s’accrocher aux petites choses qui nous font sourire pour nous aider à passer par-dessus les bouts plus rough!

Vivre au présent le plus possible.

On entend ça souvent et ce n’est pas pour rien. C’est beaucoup plus dur de se concentrer sur ce qu’on a à faire si on est continuellement préoccupés par l’horaire de demain ou par la fin de semaine qui s’en vient! Et souvent, ça ne donne rien de focusser sur quelque chose qui s’en vient ou qui s’est déjà passé. Pour ma part, j’ai souvent tendance à stresser sans me rendre compte que présentement « drette là » je vais bien dans le fond! ☺

Alors, voilà. Ce sont les petits trucs que j’ai testé et qui m’ont aidé. J’ajouterais à tout ça que quand on est vraiment fatigués, c’est mieux de lâcher prise avec un film par exemple. Parce que tous nos problèmes nous semblent vraiment pire tard le soir que après une bonne nuit.

Marie